La Canourgue est situé en Lozère, entre Marvejols et Séverac le Château, sur les bords du Lot, au croisement des chemins de randonnées GR6, GR60 et le GRP Tour du Causse Sauveterre. Chambres d'hôtes, Gîtes, Hôtels, Restaurants, Camping, Centre équestre, randonnées, VTT, pêche, baignade, golf, piscine, tennis, parc acrobatique en forêt.

La Canourgue en Lozère

La Canourgue
Alt. 563m

La Canourgue en Lozère

La Canourgue en LozèreLa Canourgue est un chef-lieu de canton situé sur l'Urugne, à peu de distance de la rive droite du Lot et à 22 kilomètres au sud-sud-ouest de Marvejols, dans une contrée montagneuse, au fond d'un vallon agréable et fertile.
Cette petite ville passe pour être fort ancienne; elle possédait au XIe siècle une abbaye. Dotée et protégée par les seigneurs de Gévaudan, cette abbaye prospéra. Au nombre des dons qu'ils lui firent, les anciennes chartes comptent deux ânes extrêmement bons (valde optimos), deux bœufs, un mulet et la redevance annuelle de deux muids de vin sans eau (duos modios de vino sine aquâ). Hugues, dit Bonafos, qui possédait des propriétés dans la viguerie de Banassac, lui donna une partie le Marojol (Marvejols). Plus tard, le relâchement et l'indiscipline s'étant introduits parmi les moines, l'abbaye fut réunie aux biens des bénédictins de Saint-Victor de Marseille (1060).
0n voit à La Canourgue les vestiges d'une fontaine que l'on croit de construction gauloise et les ruines d'un ancien fort de Saint-Amans. Des fouilles, faites en 1829 dans les environs, y ont fait découvrir des vases et un grand nombre de débris de poterie romaine, une meule en pierre et de l'argile figuline, ce qui a fait supposer qu'il y existait du temps des Romains une fabrique de poterie.

La Canourgue en LozèreCette ville a été pendant longtemps le centre d'une fabrication de serges et d'étoffes de laine, connues sous le nom de cadis de La Canourgue, fabrication qui donnait lieu à un commerce très étendu. Les cadis de La Canourgue étaient, avant 1789, les seules doublures que l'on employât pour l'habillement des troupes. Il s'y faisait aussi un grand commerce de grains et de bestiaux. On fabriquait à La Canourgue des serges, des cadis et des toiles de coton très estimées; elle possèdait aussi des ganteries, des mégisseries, des tanneries et des scieries de bois de placage. Ses sept foires étaient très suivies.

Dans les environs, l'antique chapelle de Saint-Frézal était le but d'un pèlerinage très fréquenté. Les armes de La Ganourgue sont: mi-parti, le 1er d'azur, à deux fleurs de lis d'or; le 2ème d'argent, à un ours de sable à collier d'or.

La "Venise" lozérienne. Foire à la brocante. Foire aux célibataires. Marchés nocturnes. Fête de la confrérie de la Pouteille et du Manouls. Cette cité qui fut sur un monastère édifié au VII' siècle et devint par la suite le siège épiscopal, offre aujourd'hui un point d'attache rêvé pour qui aime la promenade, l'histoire, le calme, les eaux claires, l'air salubre et parfumé des Causses et des Cévennes.

Visiter La Canourgue et ses environs, c'est se remémorer en raccourci les quatre époques géologiques et les grands "Faits et Gestes" de l'Histoire de France, tels que : l'époque Gallo-romaine, Féodalité, Moyen-âge, Domination des Rois d'Aragon, Guerre de Cent ans, Renaissance, Guerres de Religion, Peste de 1721, Révolution Française...

Nombreux sont les témoins de ce riche passé: - La Place du Portal au pied de la Tour de l'Horloge (ancienne citadelle), l'église Collégiale (XIIe, XIVe siècles), la Place au Blé aux étages en surplomb les demeures Renaissance, les vieilles rues moyenâgeuse pavées, parfois bordées de ruisseaux, chapelle St Frézal et sa maison médiévale à pans de bois.

La Canourgue en LozèreBanassac est un village du canton de La Canourgue, situé au confluent du Lot et de l'Urugne, à 21 kilomètres au sud-ouest de Marvejols. Son église est fort ancienne. C'est dans les environs de cette commune que s'élèvent les anciens châteaux de Sa-telles et de Montferrand. Ce dernier a été longtemps occupé par les Anglais, qui vinrent s'y réfugier, en 1380, après avoir rendu Châteauneuf de Randon à Du Guesclin.
La Canourgue en LozèreBanassac possèdait des fabriques de petites étoffes et des moulins à blé. Sur son territoire, il y a une source d'eau minérale et deux dolmens: ceux de Malavillette et de la Galline.

Saint-Frézal de La Canourgue : Frodaldus (de la Famille de Canillac, une des 8 baronnies du Gévaudan dont on peut voir les ruines du château au sud ouest de La Canourgue) assassiné par son neveu en 820. Ses restes reposent dans un sarcophage de pierre sous l'autel.

La voûte de l'église (reconstruite au XVIIe siècle après destruction par les protestants) est un berceau brisé soustendu par des arcs doubleaux retombant sur des culs de lampes. Des arcs muraux animent la paroi latérale. L' abside est en hémicycle et couverte en cul de four.

La Canourgue est une authentique cité de charme et de caractère, édifiée au bord de l'eau, ancrée dans une reculée de la vallée du lot et gardant l'accès à l'univers caussenard de Sauveterre. Très fréquentée l'été, elle propose un large éventail d'activités sportives, ludiques et culturelles - plus qu'une étape, la petite ville canourgaise mérite un séjour !

La cité possède un passé industriel non négligeable, reposant sur l'énergie hydraulique; filatures et tissage (les "cadis Canourgue"), mégisseries et tanneries (peaux) se sont installées au bord de l'eau et on peut encore voir leurs hautes façades se dressant au-dessus de la rivière Urugne. Aujourd'hui, le vieux bourg, sillonné par un réseau de canaux (ce qui lui a valu le surnom de "Venise lozérienne") est livré aux piétons qui, inéluctablement, tombent sous le charme d'une ambiance (murmure constant de l'eau, douce chaleur, lumière des pierres...) et d'un patrimoine étonnant.

De belles maisons Renaissance, bien conservées et restaurées, le disputent aux monuments comme l'église Saint-Martin (XIIe, XIVe), la Tour de l'Horloge qui veille sur la cité, la Maison Médiévale sise place au Blé, la place du Portai... C'est un vrai plaisir que de flâner ici d'autant plus que La Canourgue, chef-lieu de canton, a gardé une vie propre avec ses commerces et ses activités particulières.

La Canourgue en LozèreIl s'agit là d'une bonne base pour rayonner sur les environs, entre les verts plateaux de l'Aubrac et les profondes, les grandioses Gorges du Tarn où la rivière prend une couleur émeraude, entre la vallée du Lot (prisée par les pêcheurs) et le causse de Sauveterre, immensité ondulée, qui ressemble à un désert mais qui ne l'est pas -ce qui fait partie de sa puissance de séduction...

Les monument ici et alentour dans le canton
- Eglise collégiale de La Canourgue (XIIe et XIVe siècles) avec une nef raccourcie à la suite de l'effondrement du clocher porche en 1670.
- La place au Blé avec sa maison à pans de bois.
- Les vieilles rues pavées et les réseaux de ruisseaux.
- La chapelle romane de St-Frézal, ruinée au XVIIe puis restaurée - une jolie balade à faire via un sentier agréable. A côté de la chapelle coule une source...
- La Tour de l'Horloge et de nombreuses demeures Renaissance.
- Église de Banassac (XIIe) et le très intéressant musée archéologique; Banassac, localité voisine, fut un important centre de fabrication de poteries gallo-romaines entre le Ier et le IIIe siècle. Il existait également un atelier confectionnant des pièces d'argent.
- A St-Saturnin, une jolie petite église romane et un magnifique château à 4 tours qui connaît actuellement d'importants travaux de restauration. Les charpentes des tours ont été refaites à l'ancienne, un travail superbe. De l'autoroute, on aperçoit ce château dont une partie devrait être transformée en lieu culturel.
- Eglise et donjon de la barronie de Canilhac.
- Auxillac, maison de Céleste Albaret (servante de Marcel Proust).
- Correjac, village historique (peste de 1721).
- Le château de la Gaze (XIIe) bâti au bord du Tarn et qui ressemble à un décor de cinéma -d'ailleurs, il l'a été à plusieurs reprises !
- L'église St-Vincent à Canilhac et le donjon.
- Le château de Montjézieu, allier, dominant la vallée du Lot.
- Causse de Sauveterre : innombrables dolmens (circuits pédestres), église de la Capelle (étonnantes fresques).
- Le Sabot de Malepeyre, 30 mètres de hauteur, un arc de pierre et un trou percé par les eaux il y a... très, très longtemps.
Blason de la ville de fr:La Canourgue (Lozère) dessiné par Sanguinez pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone, avec Inkscape.

 

L'Etoile Chambres et tables d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile Maison d'hôtes se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.

Valid XHTML 1.0 Transitional